Coutumes des Stévenistes

 

Une des coutumes des Stévenistes était de planter dans l'avant cour de leur maison des Soucis, cette fleur de couleur orange était le signe de reconnaissance pour les fidèles de passage.

Fleur Souci

La fleur

Les fleurs sont de couleur jaune ou orange de forme simple ou double.

 Elles se renouvellent sans cesse de Mai-Juin aux gelées.

Plantation et multiplication

Le souci se satisfait d'une terre ordinaire un peu humifère et bien drainante.

 Elle est peu gourmande en eau.

Le souci se plante au printemps .

Il pousse en exposition ensoleillée à mi-ombre.

La multiplication s'effectue par semis sur place au printemps. Les graines supportent le gel et il se ressèmera tout seul si la graine reste sur un sol pas trop mouillé durant l'hiver.

Cette jolie fleur orange à tige rigide et poilue , est le plus souvent cultivée et ce n'est que bien rarement qu'on aura l'occasion de la voir pousser spontanément.

 

Culture et entretien du  souci

On peut tailler les fleurs du souci pour obtenir une floraison plus abondante.

En pot, on apportera de l'engrais pour plantes à fleurs.

Ennemis et maladies

On constate quelques fois de l' oïdium et plus rarement les pucerons.

En cuisine

Les feuilles et les fleurs sont comestibles. On utilisera les feuilles en salade et les pétales de fleurs en salades de fruits ou décoration de sorbets.
Les fleurs servent de colorant alimentaire.

En médecine

Il possède de très nombreuses propriétés: anti-viral, anti-tumoral, anti-inflammatoire, anti-oedemateux, anti-oxydant...     Il est utilisé de nos jours dans les compositions pour soigner l' HIV, les otites, les inflammations cutanées dues au traitement par rayons du cancer...   On utilise les capitules floraux dans des gastrites et des hémorragies gastriques sous forme d'infusion.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×